Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Asphalte

  • Asphalte au « Spade Moto » de Pont de L'Arche (27).

    Groupe Asphalte, rock français, Spade Moto, festival.

    Retour aux affaires courantes après la vague sanitaire. Tout chancelants et un peu déboussolés par des semaines de confinement à ronger notre frein, on s’est fait zizir hier, on est revenu aux fondamentaux du groupe : festival - rock - public de siphonnés. Au sens premier. Ça schlinguait le gazole jusque dans les gosiers. Manquait juste une allumette pour mettre le feu. On espère avoir été celle-ci.

    Bagnoles et bécanes en avant sur cet événement au « Spade Moto » de Pont de L’Arche (27), en soutien au Café du Théâtre d’Elbeuf qui a souvent accueilli Asphalte en ses murs. Les fonds récoltés iront à la rénovation de sa salle de spectacle.

    Léo Dubois, groupe asphalte, Spade Moto, 2020.

    Réunion d’hurluberlus dans la cambrousse environnante. Qui a dit que les motards n’aimaient pas les bottes de foin et les coquelicots bleus ? Gros cubes et pétoires, parfum de scandale et de road movie, on ne s’est pas arrêté en chemin, ça nous pendait au nez, notre premier concert sur route, en mouvement, lancés, à 200 km/h. Le public a suivi. Trop forts les bikers.

     

    Asphalte au spade Moto 2.jpg

    Expo de voitures US, runs mobylettes, cylindrées customisées, food truck, y’en avait pour tous les goûts. Côté musique, programmation électrique :

    11h -> 12h30 : AAA (Rock 70’s)

    12h45 -> 14h15 : Electric-Ko. (Tribute U2)

    14h30 -> 16h : Asphalte

     

    Des chromes sous la tempête. Y’a toujours un soleil pour qui roule en bécane. Ces mecs-là ne connaissent pas la pluie, ces gonzesses-ci n’ont cure des nuages. Une faune bien agréable, déplacée en nombre, prête à tout pour s’amuser d’un rien, boire d’une traite, zigzaguer entre les plots et entonner nos refrains.

    Le groupe Asphalte, pour un motard, quel pléonasme ! On ne pouvait que s’entendre. Entre les gouttes, la sueur. Comme il fait du bien de retrouver les planches, la foule et les tonnelles ! On se donne rendez-vous tout bientôt.

    Asphalte.

    (Morgan Chesnot, Jason Feugray, Samuel Colombel, Léo Dubois)

    Groupe Asphalte, Spade Moto, 2020.

    Merci à Karine Saad, Spade Moto et Christelle Saint-ouen pour les photos glanées sur les réseaux sociaux.

    Répertoire : 01. Vous laissez à vos gosses / 02. Habitacle aseptisé / 03. La fracture / 04. Parle/ment / 05. Tu parles comme... / 06. Prendre le large / 07. Verres de rage / 08. Paris-Texas-Paris / 09. Venez vous saouler un coup / 10. Danse mon amour / 11. Brûlons du plus bel éclat / 12. Un jour en France (Noir Désir) / 13. Percée à jour / 14. Il pleut des bombes.

  • Asphalte au « Happy Dock » du Havre avec le Badaboum mini Festival.

    Groupe Asphalte, rock français, Jason Feugray, Léo Dubois, rock havrais, badaboum mini festival, 2020.

    Samedi 7 mars 2020, au Happy Docks de l’Hôtel Mercure du Havre, 20h30, Asphalte en compagnie de Catalina, HANK, et Mr. Speaker.

    Torpeur et grandiloquence amies. Frottis et frottas hypersensibles. Du « Boujou », du « Tatôt ». Des « Oh dé ! », des « A ti té ? », pas de doute, on est bien dans la ville portuaire de Raymond Queneau et Jérôme Le Banner.

    Groupe Asphalte, rock français, Jason Feugray, Léo Dubois, rock havrais, badaboum mini festival, 2020.

    Les muqueuses asséchées, le Havrais a grand besoin de braver les interdictions gouvernementales.

    Jason Feugray, groupe asphalte, groupe rock français, rock havrais, badaboum mini festival, 2020.

    Il est comme ça, l’autochtone, plus on lui parle grippe aviaire, plus il se rue sur le poulet. Mesures contre le Covid-19, abolition des rassemblements, confinement, quarantaines, ça sonne pour lui comme une offense. Il préfère noyer son petit vague à l’âme de la semaine dans la compagnie de ses semblables et l’alcool bon marché, serrer des pinces, rouler des galoches, se jouer des paranoïas. « Chacun mon choix », qu’il braille, « Chacun mon choix, pourvu qu’Asphalte soit de la partie ! ». Que voulez-vous, on est faibles face à la séduction. Deux mots d’amour et l’on fonce sur le bifteck.

    On a donc bravé le chikungunya, la gastroentérite et le coronavirus pour toi, ô Havrais adoré. On a caressé ton bassin (Vauban), on a ciblé ta grandeur érectile (Hôtel Mercure), on a goûté ton jus (au bar « Happy Dock »), on a sorti guimbardes et guitounes. Mais on a été bien aidé.

    collage Badaboum.jpg

    Pas de grande soirée havraise sans le concours du « Badaboum Mini Festival ».

    Léo Dubois, groupe asphalte, overdose, badaboum mini festival, rock havrais, 2020

    Et pas de Badaboum sans leurs chefs-chefs Popo, Amine et Nico, épaulés par les incontournables Gilles et Tim. Ralàlà, les copains, ce que vous faites, mois après mois, année après année maintenant, est grand d’esprit, généreux de coeur et courageux !

     

    L’implication que cela suppose, le temps, les préparatifs ! Votre hyper-activité est inspirante. Vos bobines souriantes. On est toujours honoré de vous retrouver !

     

    Morgan Chesnot, groupe asphalte, asphalte, Léo Dubois, Overdose, 2020.Ne lâchez pas ! Surtout ne lâchez pas ! On sait l’abnégation qu’il faut. On sait les efforts consentis pour faire tourner la baraque. Mais mesurez le chemin. Comme le festival des Ancres Noires, Ouest Park, MoZ’aïque, Le Goût des autres, vous êtes une institution havraise à présent, vous faites partie du paysage culturel, vous faites vivre ce village. Force et courgettes les zigotos ! (c’est bon pour la santé) Y’aura des hauts, y’aura des bas, faites-vous aider, recrutez, embauchez, débauchez, embrochez, mais ne lâchez rien ! On ne vous remerciera jamais assez. Et regardez les choses en farce : on est au Havre, en pleine pandémie mondiale, et vous nous remplissez la jauge pendant 4 heures ! Ça frise l’exploit.

    Samuel Colombel, Morgan Chesnot, groupe Asphalte, 2020, album rock, Overdose.On ne va pas lanterner plus longuement sur le contenu de la sauterie. La soirée fût exemplaire : 100% du public éméché, 45 danseurs du biglemoi, 3 comas éthyliques, 4 coliques néphrétiques et pas une indigestion ! Les saveurs vénézuéliennes d’El Cheverito ont régalé l’assemblée. La familia de Norman Coast était réunie derrière les caméras pour immortaliser l’événement. On a même eu droit à un concert filmé par un étrange inconnu, fétichiste du rock havrais, Totor (la vidéo circule sur Youtube). Un grand merci à notre Damien Ferrand national pour les photos de cet article, c'est toujours un plaisir que de te savoir derrière l'objectif.

    collage el cheverito.jpg

    On a a-do-ré. On a raffolé mélanger nos perturbateurs endocriniens à vos crinières. On a aimé vos odeurs, vos humeurs, vos mots doux. On vous dit à bientôt, dès le 27 mars 2020, à Saint-Léger du Bourg Denis, si le festival Rock’N’Aubette est maintenu. Sinon en avril, au Havre (au McDaid’s) et sur Rouen, en mai, en juin, on n'est pas sans se revoir, la tournée est lancée…

    collage public.jpgÀ tout bientôt, en eaux, en nage et en rock,

    Asphalte.

    (Léo Dubois, Jason Feugray, Morgan Chesnot, Samuel Colombel)

    Répertoire : 01. Vous laissez à vos gosses / 02. Habitacle aseptisé / 03. Parle/ment / 04. Tu parles comme... / 05. Prendre le large / 06. Verres de rage / 07. Paris-Texas-Paris / 08. Venez vous saouler un coup / 09. Percée à jour / 10. Il pleut des bombes 

    (en attendant, vous pouvez toujours écouter le premier album

    « Macadam Fortune » 

    sur SpotifyDeezer, Napster, YoutubeSoundcloud et dans l'onglet Musiques de ce blog. Papouilles à tous ! )


  • Asphalte sort le service « 3 pièces » sur Rouen.

    Samedi 29 février 2020, 20h. Asphalte, DoorShan et Burnie & the Honey Bargers dans le bar « Le 3 pièces » (Rouen).

    Une fois n'est pas coutume, on vous résume la soirée en vidéo. 


     

    On se retrouve dès ce week-end, au Happy Dock du Havre (bassin Vauban), dans le cadre du Badaboum mini Festival, en compagnie de Catalina, HANK et Mr Speaker, rien que ça !

    Asphalte.

    (Léo Dubois, Morgan Chesnot, Samuel Colombel, Jason Feugray)

     

    Répertoire : 01. Vous laissez à vos gosses / 02. Habitacle aseptisé / 03. La fracture / 04. Parle/ment / 05. Tu parles comme... / 06. Prendre le large / 07. Verres de rage / 08. Paris-Texas-Paris / 09. Venez vous saouler un coup / 10. Danse mon amour / 11. Brûlons du plus bel éclat / 12. Un jour en France (Noir Désir) / 13. Percée à jour / 14. Il pleut des bombes.

  • Les pochettes auxquelles vous avez échappé

    Overdose (oiseau).jpg

    Est-il loisible d’autant fourrager, tergiverser, barguigner, pour une pochette d’album ? Après 6 ans d'attente, il faut bien admettre que nous ne savions plus sur quel pied danser pour alpaguer l’oeil de notre auditoire.

    Alors on le concède, on a commis des impairs visuels, provoqué quelques entorses de cornées, perpétré un ou deux crimes bigleux. Pardon pour la forfaiture, mais l’on ne pouvait pas garder ça pour nous.

    Il faudra bien sauter le pas et vous dévoiler la couverture d’Overdose. Tout bientôt, promis. En attendant, voici les pochettes auxquelles vous avez échappé. Munissez-vous d’Opticron®, ça pique parfois la rétine.

     

    Papouilles carolingiennes,

    Asphalte.

    (Jason Feugray, Léo Dubois, Samuel Colombel, Morgan Chesnot)

     

    Overdose - collage 9 pochettes.jpg

    (en attendant, vous pouvez toujours écouter le premier album « Macadam Fortune » 

    sur SpotifyDeezer, Napster, YoutubeSoundcloud et dans l'onglet Musiques de ce blog. )

  • « Overdose », le nouvel album d'Asphalte.

    Morgan Chesnot, groupe asphalte, asphalte, Léo Dubois, Overdose, 2020.

    Oyez bitumeux, oyez bitumeuses. À chaque concert, la même rengaine :

    « - À quand, le deuxième album, les gars ? »

     

    Morgan Chesnot, groupe asphalte, asphalte, Léo Dubois, Overdose, 2020.Vous savez les chansons peaufinées, puisqu’on vous les serine sur scène. Vous savez nos horizons neufs, les virages pris, l’ambition de la galette.

    Vous savez quelques nouveaux titres :

    « Brûlons du plus bel éclat »,

    « Il pleut des bombes »,

    « Tu parles comme… »

    « Danse mon amour ».

    Mais savez-vous le rencard proche ?

    On s’est donné rendez-vous pour ce premier trimestre de 2020. La charrue et les boeufs sont dans le champ, on espère labourer même en hiver.

     

    Léo Dubois, groupe asphalte, overdose, 2020C’est qu’on planche, depuis décembre, sur le nouvel opus du groupe.

    On vous en dévoile le titre :

    « Overdose ».

    Comme une réponse au trop-plein de politique, à la surdose de médias, à l’excédent de grisaille, à l’indigestion sociétale, à la surconsommation.

     

    Dans l’ombre, nos deux créateurs habituels :

    • À l’écriture, la prose de Mickaël Feugray pour un album conceptuel, articulé autour d’une narration désabusée. Ce sera rock, noir et emphatique.

     

    Enregistrement - Damien.jpg

    • À la prise son et à la couture, notre arrangeur Damien Lépine.

    Il bosse en ce moment même la mise en place et la couleur de l’album. Il y bossait déjà hier. Il y bossera encore demain.

    Qu’il en soit remercié. Célébré. Sanctifié.

     

    Dans la lumière, vos musiciens des rampes : Sam, Momo, Léo et Jazz. À la composition et aux arrangements, le quartet se donne, explore, se hasarde. Des batteries aux guitares, tout sera vrai et brut de décoffrage. Une bonne dose d’improvisation, des risques vocaux, on espère porter plus loin notre musique, s’éloigner quelque peu de nos habitudes.

    Samuel Colombel, Morgan Chesnot, groupe Asphalte, 2020, album rock, Overdose.

    Avant de se dévoiler à vous, encore quelques semaines de peau de chamois, quelques jours de lustrage et d’exploration, histoire de se présenter tout beau tout propre à vos esgourdes cireuses. Promis, on fait au mieux. Soyez en manque de nous. L’ « Overdose » est proche.

     

    Asphalte.

    (Jason Feugray, Léo Dubois, Samuel Colombel, Morgan Chesnot)

    Enregistrement - Léo 2.jpg

    (en attendant, vous pouvez toujours écouter le premier album

    « Macadam Fortune » 

    sur Spotify, Deezer, Napster, Youtube, Soundcloud et dans l'onglet Musiques de ce blog. Papouilles à tous ! )

  • Asphalte « Au fût et à mesure » de Rouen.

    Groupe Asphalte, Jason Feugray, Léo Dubois, 2020, Au fût et à mesure, Rouen, Bar, Rock.Sous le soleil de 21h.

    « Au fût et à mesure » de Rouen.

        - 1 groupe de rock.

        - 18 000 bouteilles pleines.

        - 100 clients vides.

    On vous laisse faire le calcul.

     

    On nous a dit qu’un jeu de mots se cachait derrière l’enseigne du bar. On a cherché. Pas certains d’avoir trouvé.

     

    « — Au futé, âme sûre… » propose l’un (Sam, poète).

    « — Au fût et à me-sciure de bois ? » propose l’autre (Jazz, amateur de cure-dents).

    « — C’est en rapport avec la musique : « battre la mesure ». Et dans fût, y’a « ut » qui signifiait « do » jadis. C’est sûr, c’est ça ! Battre la mesure à partir de Do ! Limpide ! » (Léo, ingénieur)

    On s’en est tenu à ça. Hier soir, dans la liqueur et la sueur, ça semblait limpide. Au petit matin, on doute… on vous laisse nous éclairer. On fait du rock, on n’a pas tous le brevet des collèges.

     

    Groupe Asphalte, Samuel Colombel, Léo Dubois, Au fût et à mesure, 2020, rock français.

    Soir de janvier. Soir de bonne année.

    Les virus sont là. Les inconditionnels sont là.

    Les additionnels aussi !

    Merci les bitumeux, on ne s’attendait pas à autant de nos zigotos dans un bar. On s’est retrouvé nombreux, très nombreux, trop nombreux, entre les murs de « Battre la mesure à partir de Do », pour jouer en Mi. Et il s’en est passé des choses. Salaces. Honteuses. Inavouables. « — Roulàlà, ce fut à la mesure de nos attentes » (jeu de Momo, barman).

     

     

    Et ce fut ce genre de soirée où il y a plus de choses à taire qu’à dire.

    1. Nous tairons donc le parfum de scandale autour du triolisme de Clémence et Pierre. Merci pour votre gentillesse les coquinous. (Ce fut intense).

    2. Nous ne dirons rien des allées et venues du beau Léo en salle de déjections humaines, qui a su se faire violence de façon héroïque, pour rester dans l’espace scénique malgré les maux qui le tiraillaient. Bravo à lui. (Et bravo à nous pour avoir bravé ses microbes).

    Groupe Asphalte, Samuel Colombel, Léo Dubois, Au fût et à mesure, 2020, rock français.3. Nous éviterons d’engager le débat pour ou contre l’arrestation de Carlos Ghosn (et pour ou contre sa fuite).

    Nous ne parlerons de rien de tout cela. Trop de vilénies en ce bas-monde, trop de tapage. Nous retiendrons en revanche les assiettes de charcuterie du lieu, l’humour des serveurs, l’accueil chaleureux des habitués, et le tirage au sort fait sur scène (à défaut de huissier), pour désigner Émilie Carré grande gagnante de notre concours « Asphalte en concert privé chez toi » (encore merci à tous les participants des réseaux sociaux).

     

    Le début de la tournée 2020 ne fait que commencer ! On se retrouve prochainement au « Badaboum Mini Festival » du Havre, autour de musique, de food trucks et de modérations liquides.

     

    À tout bientôt, en bières et en eaux,

    Asphalte.

    (Léo Dubois, Morgan Chesnot, Samuel Colombel, Jason Feugray)

    Groupe Asphalte, Samuel Colombel, Léo Dubois, Jason Feugray, Morgan Chesnot, Au fût et à mesure, 2020, rock français.

    Répertoire : 01. Vous laissez à vos gosses / 02. Habitacle aseptisé / 03. La fracture / 04. Parle/ment / 05. Tu parles comme... / 06. Prendre le large / 07. Verres de rage / 08. Paris-Texas-Paris / 09. Venez vous saouler un coup / 10. Danse mon amour / 11. Brûlons du plus bel éclat / 12. Un jour en France (Noir Désir) / 13. Percée à jour / 14. Il pleut des bombes.

  • Asphalte et Eiffel à l'Arcade

    Goupe Asphalte, Eiffel, Romain Humeau, rock français, Arcade, Gravenchon, 2019.

    Samedi 05 octobre 2019, 20h00 - Astonia, Asphalte et Eiffel à l'Arcade (Notre-Dame de Gravenchon)

    Oyez, oyez, palabres. Nos cœurs conquis témoignent. Arcade ouverte, nous voilà touchés. Pas près de recoudre les plaies plaisantes. Il est temps, mesdames, il est l'heure, messieurs, de vous rendre grâce pour votre soutien sans faille et votre travail de claps. Merci publico-maniaques, pour vos mains, maintes fois empourprées. Merci foufous auditeurs pour vos esgourdes tendues sur nos textes, pour vos mâchoires souriantes, vos chicots dévoilés, vos chants ensorcelants, vos encouragements et vos acclamations. Tous azimutés pour l'occasion, on n'oubliera pas ce feu de joie !

    Groupe Asphalte, Jason Feugray, Léo Dubois, Eiffel, rock français, Arcade, Gravenchon, Jason Feugray, Romain Humeau.

    De cette soirée mémorable, il nous reste des bribes. Tentons le marbre ici, pour ne point oublier quand la neige nous poussera sur les tempes.

    Jason Feugray, Nicolas Courret, Eiffel, Asphalte.Tout a débuté avec Nicolas Courret, le batteur d'Eiffel. Nico un peu. Nico beaucoup. Nico à la folie. Depuis les balances jusqu'au concert, de petits mots bien sentis, du soutien, l'humeur à l'humour. Deux jours après, on reçoit un mail avec des conseils, des salles où se produire, des plans sympas. Un gars vrai qui tient ses promesses. On en attendait pas moins de notre groupe fétiche.

    18h. Balances. Coulisses. Et beuverie délicate. Tout le monde s'active. Romain (Humeau) et Estelle déboulent dirèque de Bordeaux. « La route pour seul lit, Macadam Fortune ». Ils sont tous beaux, ils sont tous grands, trois mètres de haut au moins, on se sent tout p'tiche. Guili-guilis dans la tubulure et picotements guibolesques. Ça nous démange par où ça passe. Vite, une dose de scène.

    Groupe Asphalte, Eiffel, rock français, Arcade, Gravenchon, Jason Feugray, Romain Humeau.

    20h. Le trio d'Astonia ouvre la soirée. On s'était croisés en mai 2010 au Art Sport Café du Havre, il y a 9 ans de ça ! Un groupe qui a de la bouteille. On se dit qu'on n'a pas rajeuni non plus. 25 minutes de rock, tantôt français, tantôt anglais. Ça sent bon la chanson d'amour et le chant propret, une reprise de Noir Désir (Marlène) pour séduire le public d'Eiffel. Sonorisation parfaite. Éclairages sensuels. Bonne entrée en matière.

    Groupe Asphalte, Léo Dubois, Eiffel, rock français, Arcade, Gravenchon, Jason Feugray, Romain Humeau.20h30. Depuis un mois, on a rêvé le moment. On y est ! Après les sélections Hatman, grâce à l'association et notre public, voilà Asphalte qui ouvre le bal au groupe rock français Eiffel. 40 minutes de fièvre contagieuse, de hargne jubilatoire et d'étreinte — inattendue — avec un public réceptif à souhait ! On a pu sauter en tout sens, gambader sur scène, se mêler à la foule, brailler, danser, se brêler les pinceaux, s'emmêler les émotions, slamer dans la salle, voler sur les gens, bêler, bramer, rire et communier, tout, tout, et plus encore !

    Groupe Asphalte, Eiffel, Jason Feugray, Léo Dubois, Morgan Chesnot, Samuel Colombel, rock français.

    On a surtout pu porter notre musique devant un auditoire qui connaît le rock français, en écoute à tout rompre, et nous a clairement ouvert la porte. Impressionnant le nombre de retours après concert. Le nombre de gens prêt à nous suivre. Le nombre de rendez-vous pris, dès le 7 Décembre 2019 au McDaid's avec les copains de Distillery. Pas facile de "rencontrer son public". On a beaucoup de chance. Quelques âmes étaient sur nos longueurs d'ondes, ce soir.


    21h20. Eiffel. Splendeur de nos rois. Stupor Machine et Tremblements. On en a pris plein les mirettes, plein les implants cochléaires ! Le dernier album fait mouche. Tout y passe, de Big Data à Chasse Spleen, en passant par Cascade et Miragine. L'influx rock est prégnant, la tension électrique tenace. Autre son, autres versions, on retrouve les immuables : À tout moment la rue, Sous ton aile, Hype, Je voudrais pas crever, Il pleut des cordes, Tu vois loin, Sombre. La claque qu'on aime prendre, la gifle masochiste. Nos tigres se débattent alors qu'on est encore dégoulinant de nos joutes. Les nuages sont porteurs, pas moyen d'en redescendre.

    Groupe Asphalte,Samuel Colombel,  Eiffel, rock français, Arcade, Gravenchon, Jason Feugray, Romain Humeau.

    Merci à Hatman Programmation pour l'organisation de toute cette folie. À l'Arcade, pour les conditions de jeu et d'accueil ! Merci à Mathieu Larret pour l'improvisation photographique, à Emmanuelle et Julie pour les vidéos qui circulent sur les réseaux sociaux (on en a glissé des bouts dans l'article et dans l'onglet "Vidéos" de ce blog). Merci à nos fidèles, encore mobilisés pour l'occasion. On n'en revient toujours pas. Même au bout de trois semaines folles, vous êtes toujours là, toujours plus nombreux, toujours plus possédés, hystériques, doux-dingues, prêts à faire la fête ! On se retrouve d'ici quelques semaines, promis, autour de bières, de rock et de sourires ! La vie, quoi...

    Asphalte.
    (Samuel Colombel, Morgan Chesnot, Léo Dubois, Jason Feugray)

    Groupe Asphalte, Eiffel, Jason Feugray, Léo Dubois, Morgan Chesnot, Samuel Colombel, rock français.

    Répertoire : 01. Vous laissez à vos gosses / 02. Habitacle aseptisé / 03. Parle/ment / 04. Tu parles comme... / 05. Verres de rage / 06. Paris-Texas-Paris / 07. Danse mon amour / 08. Brûlons du plus bel éclat / 09. Percée à jour / 10. Il pleut des bombes.

  • Asphalte emporte les sélections Hatman !

    Asphalte, Jason Feugray, sélections Hatman, Hatman Production, Léo Dubois, Morgan Chesnot, Samuel Colombel, 2019.

    Samedi 28 septembre 2019, 21h00 - Asphalte au Batolune (Honfleur)

    Samedi soir. Des envies de castagne. Sergio Leone est de sortie, un air de western plane sur Honfleur. On chique à tous les coins de rue. Les éperons ferraillent les trottoirs, maille à partir au moindre mot de trop. Faut pas chercher un groupe qui se bat pour gagner sa place, un truc à prendre un gnon facile. Biceps saillants, colts en bandoulière, Asphalte en a dans le ventre, purée, ça va se chicoter sévère dans les entrailles du Batolune.

    Léo Dubois, Groupe Asphalte, Hatman, rock français.Finale du tremplin Hatman. On va en découdre. Trois groupes en lice. Mekanic Stairs (21h). Asphalte (22h). Doorshan (23h). Le must du top de la crème, avec des pépites de chocolat sur le dessus. Tous ont déjà seriné plus d'un croque-notes pour en être là. Une soirée de gala, entrée gratos et public VIP.

    18h. On fait les balances. On découvre les rivaux. Chiasse, ça joue ! La pression monte. D'ailleurs, on se tape une chopine. On discutaille. On parlemente. Le nez dans la mousse, une roteuse à la main.

    Et là, surprise : la concurrence est conciliante, mieux, arrangeante, mieux, charmante, mieux, carrément sympatoche, putain, tu reprends une binouse ?! La merdouille. On s'entend à merveille avec tout le monde ! Clause de non-agression inter-groupes. On va pas pouvoir casser de mâchoires. On était venu avec du supinateur en plus, de la testostérone dans chaque bras et une coiffe des rotateurs briquée pour l'occasion. On a fait du sport pour rien. La dèche. On aurait pu bouffer des crêpes. Développé/couché au placard pour ce soir, on range les muscles, ça ne peut que bien se passer.

    Groupe Asphalte, Jason Feugray, Léo Dubois, Samuel Colombel, Hatman Production, rock français.

    Les rires remplacent les bastons de regards, la camaraderie altère les bras-de-fer, on fait ami-ami, parce qu'on est là pour la nouba, une fiesta trois étoiles, une sauterie américaine. Sergio tire un peu la tronche, certes, on lui préfère Baz Luhrmann pour la soirée.

    Morgan Chesnot, groupe Asphalte, rock, Hatman.

    Bretelles et boule à facettes, stress et strass, machine à fumée et danseuses du ventre, on veut du Spectaculaire, Spectaculaire. Ça tombe bien, c'est au programme des trois bands.

    21h. Mekanic Stairs ouvrent le bal. Accordéon, grattes et joie de vivre, ça saute, ça swingue, ça bastringue dans tous les sens. La scène — pourtant grande — semble trop petite pour leur gouaille. Faudrait pousser les mûriers pour une telle confiture ! Prestation qui fait l'unanimité. Ambiance et savoir-faire. Top !

    23h. Doorshan. Du riff, du beat, du flow, de la mimolette. Tantôt radical, tantôt sidéral. Musique urbaine, hyper variée, entraînante, ruptures de rythme à gogo, nappes et machinerie, c'est calibré pour nous plaire. Alternance rock et rap, deux chanteurs qui gèrent leur mère, comme on dit dans les bacs à sable. Tip top !

    Groupe Asphalte, Jason Feugray, Léo Dubois, Samuel Colombel, Hatman Production, rock français.

    22h. Entre eux-deux, Asphalte a tiré deux fois en l'air, tout de même, parce qu'on n'amène pas notre mitraille pour rien. On a secoué la fourmilière comme on a pu. Scansion, chant, poésie, saccades et syncopes, on n'a rien gardé sous la pédale. Les boutons de chemise ont voltigé, la rhétorique a vacillé, le public a dansouillé, mis le feu au Bato'. Aussi fort qu'un barbecue à l'Elysée. Colère brute et manifestes braillés, chorégraphie et pamphlets, on peut affirmer sans frime qu'on a joué les impétueux ! On a balbutié notre rock jusqu'à l'extinction de voix. De vrais cowboys électriques. On la voulait, cette soirée, on l'a eue. Les indiens n'avaient qu'à bien se tenir.

    Morgan Chesnot, groupe Asphalte, rock, Hatman.

    On remercie — grave ! — l'équipe d'Hatman qu'on a appris à connaître un peu mieux ce soir. Thierry, Gene, Morglaz (retrouvez son article ici) et Charlotte, la soirée était aux p'tits oignons ! (places de concerts, affiches, CDs, vinyles et autres cadeaux tirés au sort, voilà une idée qui plaît au public, vous avez fait des heureux dans nos rangs !)

    Groupe Asphalte, rock français, honfleur, hatman, Eiffel, Léo Dubois, Morgan Chesnot, Samuel Colombel.

    Côté Batolune, Ben au son et Géo aux lumières nous ont cocooné. Cimer les gars, on s'est senti à la maison. À la photographie, notre Zou nationale était bien inspirée, comme toujours ! Merci Marie ! (retrouvez-là sur zouphotographie.com)

    collage 01.jpg

    Pour ce qui est du suffrage, on doit clairement notre qualif' à notre public, généreux et nombreux. MERCI À VOUS, copains et proches ! C'est vraiment VOUS qui nous faites ce cadeau d'Eiffel. On n'aurait pas gagné sans vos votes, votre feu, vos applaudissements ! Concert après concert, vous nous avez soutenu contre pluies et orages, malgré les frimas et la neige, vous nous avez "chauffé le cœur et dans nos âmes, vous brûlez encore à la manière d'un feu de joie !" (citation de Grégoire, ou quelqu'un comme ça). On est honoré de remporter ce tremplin. Tous les groupes rencontrés sur ce mois étaient précieux, talentueux et à suivre coûte que coûte ! Y'a du bon son en Normandie !

    collage 02.jpg

    Sortez couverts, mais sortez voir les artistes sur scène. On en a tous besoin ! Marre de TF1. Marre de l'ennui. Retrouvons-nous autour du rock ! Dernière salve à venir. Je ne sais pas ce que vous faites samedi prochain, mais nous, on a l'immense privilège de faire la première partie de nos rockeurs français favoris, Eiffel, à l'Arcade près de Notre-Dame-de-Gravenchon (A.R.C.A.D.E, 3 Rue Jean Maridor, 76330 Port-Jérôme-sur-Seine). La billetterie n'attend que vous. 16€60 en ligne. Si vous ne venez pas pour eux, venez pour nous :-)

    Groupe Asphalte, Jason Feugray, Léo Dubois, CT, Tremplin Hatman 2019, rock français.

    On a vu mille fois Eiffel sur scène, on a léché tous leurs albums, épousseté leurs posters, et ce samedi, on parlera cowboys et indiens en leur compagnie ! Merci pour ces aventures humaines. Sergio Leone est en nous. On attaque la diligence dès samedi sur Gravenchon.

    En serez-vous ?

    À tout bientôt dans les salles obscures !

    Asphalte.
    (Samuel Colombel, Jason Feugray, Morgan Chesnot, Léo Dubois)

    Groupe Asphalte, Jason Feugray, Léo Dubois, Samuel Colombel, Morgan Chesnot, CT, Tremplin Hatman 2019, rock français.

    Répertoire : 01. Vous laissez à vos gosses / 02. Habitacle aseptisé / 03. La fracture / 04. Parle/ment / 05. Tu parles comme... / 06. Verres de rage / 07. Paris-Texas-Paris / 08. Danse mon amour / 09. Brûlons du plus bel éclat / 10. Percée à jour / 11. Il pleut des bombes.

  • Sélections Hatman 2019. Asphalte au Café du Théâtre (Elbeuf)

     

    Asphalte, sélection Hatman, 2019, rock, rock français, Elbeuf, Jason Feugray, Léo Dubois, Morgan Chesnot, Samuel Colombel.

    Samedi 21 septembre 2019, 21h00 - au Café du Théâtre (Elbeuf)

    Retour aux affaires pour Asphalte après une cuite d'un lustre. Cinq piges sans tapoter de l'arpion dans les salles obscures. Cinq ans sans postillonner notre poésie râpeuse. Un bout de temps qu'on rongeait notre frein, mais fichtre, diantre, mazette, ça valait le coup d'attendre ! Pis fallait bien cinq piges pour que Léo nous ponde un lardon. La relève est assurée, son sperme de tortue a enfin trouvé le chemin de la vie. On peut repartir du bon pied et montrer l'exemple au mouflet. On fait les grands, on fait les beaux, on n'est pas là pour épiler les kiwis.

    Groupe Asphalte, Jason Feugray, rock français, Le Havre, Rouen, Noir Désir, Eiffel.

    Le Café du Théâtre (CT) d'Elbeuf a ceci d'unique qu'il accueille aussi bien les tournois de billards que les Tremplins musicaux. Une fois n'est pas coutume, on a laissé les queues de côté, on est venu pour la scène. Opération sélections Hatman : 9 groupes en compétition sur 4 soirées, pour une première partie de prestige du groupe rock français Eiffel. Se joue ce samedi la dernière demi-finale. Au programme du soir, Sunev & The Applebusters (21h), Asphalte (22h) et Horpailleur (23h). On fait les grands, on fait les beaux, mais la concurrence est fichtrement diantresquement mazettement belle. On a les miquettes à zéro. On ferait bien une p'tite partie de billard.

    Groupe Asphalte, Jason Feugray, Léo Dubois, CT, Tremplin Hatman 2019, rock français.21h. Sunev & The Applebusters lance la soirée, emmené par une Marie-Laure survitaminée, atout charme et bonhomie, malgré des sonorités bien noires par instant. Une belle découverte.

    23h. Horpailleur, achève la soirée. Un sacré savoir-faire. Des morceaux variés à souhait, de l'élégance, des accords à plein de doigts, des musiciens en transe, de l'énergie. Que du bon.

    22h. Entre temps, nous, on a lâché les chevaux dès qu'on a pu. Nouveau batteur. Nouveau bassiste. Et pourtant. La drôle d'impression d'avoir toujours joué ensemble. Pour une reprise, ce fut intense, périlleux et diablement jouissif.

     

    Groupe Asphalte, Samuel Colombel.

    Sueur et fous rires.

    Bretelles et humidité.

    Autant vous dire qu'il a fait chaud, très chaud sous les projos ! Mélange d'anciens et nouveaux morceaux, marmelade d'anciens et nouveaux zicos, on s'est fait plaisir devant un public fourni, collé, collant.

     

    Un grand merci à Morglaz pour sa chronique journalistique (sur le site Morglaz Prog' et la WebRadio TST), ses compliments et ses photos, et un immense boujou à notre photographe perso, Marie Villette (alias Zou Photographie) pour tous les clichés de cet article !

    Groupe Asphalte, Jason Feugray, Léo Dubois, Samuel Colombel, Morgan Chesnot, CT, Tremplin Hatman 2019, rock français.

    On a eu la chance d'être sélectionnés pour la finale, samedi prochain. Franchement, tout le monde l'aurait mérité. Esprit de corps, saine mentalité, une très belle soirée rock ! On remet ça ce samedi 28 septembre 2019 au Batolune sur Honfleur (21h). Viendez nous soutiendre ! Le public vote ! Plus que jamais, on a besoin de vous !

    Asphalte.
    (Jason Feugray, Léo Dubois, Samuel Colombel, Morgan Chesnot)

    Groupe Asphalte, Jason Feugray, Léo Dubois, CT, Tremplin Hatman 2019, rock français.

    Répertoire : 01. Vous laissez à vos gosses / 02. Habitacle aseptisé / 03. La fracture / 04. Parle/ment / 05. Tu parles comme... / 06. Verres de rage / 07. Paris-Texas-Paris / 08. Danse mon amour / 09. Brûlons du plus bel éclat / 10. Percée à jour / 11. Il pleut des bombes.

  • 5 bonnes raisons de ne pas louper Asphalte en concert le 21 septembre.

    On y est ! Le rock d'Asphalte peut rugir de plus belle. La première date de la nouvelle tournée déboule à grand train. Rendez-vous est donc pris le 21 septembre dans l'antre du Café du Théâtre (le CT), 15 rue de Roanne, 76500 ELBEUF.

    Nouveaux musiciens, nouveaux morceaux et un défi de taille pour l'occasion : se qualifier pour la finale des Sélections Hatman Prog. L'enjeu ? Faire la première partie du groupe Eiffel (qu'on adooore !) à l'Arcade (sur Gravenchon) le mois prochain. On compte sur vous pour le soutien ! Prouvez-nous votre amour, le nôtre est grand pour vos bouilles alcoolisées. Et si cette déclaration cardiaque ne suffit pas à enflammer vos joues, voici 5 bonnes raisons pour vous convaincre de passer :

    1. Après 5 ans d'abstinence électrique, on a eu fichtrement le temps de répéter !
    2. Le barman propose une nouvelle bière Polar Monkey "chairman" IPA, en provenance de Finlande. Dégustation à peine payante.
    3. Bashung sera peut-être dans le public. Peut-être.
    4. La serveuse ne porte pas de culotte. Elle est célib' et se prénomme Antoine.
    5. Le barman propose une nouvelle bière Polar Monkey "chairman" IPA, en provenance de Finlande. Et elle est encore meilleure à la deuxième pinte !

    On espère vous convaincre encore plus le 21 septembre 2019 (21h), un verre d'IPA à la main. Ou deux.

    À tout bientôt dans les salles !

    Asphalte.
    (Jason Feugray, Léo Dubois, Samuel Colombel, Morgan Chesnot)